eXTReMe Tracker
L'Étoile des neiges : La grande Ours



La Grande Ours  

L'une des plus grandes et des plus faciles à identifier parmi les constellations  circumpolaires un objet céleste (typiquement une étoile) est dit circumpolaire par rapport à un lieu d'observation donné s'il est visible à toute les époques de l'année. Dans l'hémisphère nord, une étoile disparaît sous l'horizon quand la somme de sa déclinaison et de la latitude du lieu d'observation est inférieure à 90°. La notion 'circumpolaire' est donc liée au lieu d'observation. Ainsi, au Pôle Nord, toutes les étoiles de déclinaison positive sont circumpolaires, alors qu'il n'existe aucune étoile circumpolaire à l'équateur. Une constellation est dite circumpolaire si la totalité de ses étoiles principales sont circumpolaires.

 Grande Ourse formée de 8 étoiles, on retrouve également dans la Grande Ourse deux galaxies importantes portant les numéros M81 et M102 au catalogue de Charles Messier. Selon la mythologie grecque, cette constellation représenterait Callisto, une nymphe aimée par Zeus.

Quand Héra, l'épouse de Zeus, découvrit leur relation, elle changea Callisto en Grande Ourse et son fils Arcas en Petite Ourse. Outragée par cette offense à son honneur, elle demanda justice à l'Océan, et les ourses furent alors condamnées à tourner perpétuellement autour du Pôle Nord, jamais autorisées à se reposer. La Grande Ourse est à l'origine du terme "septentrional". Les romains appelaient cette constellation septentriones (les sept bœufs de labour). Au Royaume-Uni, on l'appelle the Plough (la charrue), aux États-Unis d'Amérique, the Big Dipper (la grande cuillère), en Scandinavie, Karlavagen (le wagon de Charles, probablement Charlemagne), dans l'astronomie hindoue, Sapta Rishi (les sept sages).

  

 

Menu des Constellations






2007 © l'étoile des Neiges